samedi 9 décembre 2017

Les bûches de noël tendance russe



Un vent de Sibérie a-t-il soufflé sur Paris ? Dans la collection des bûches proposées par nos pâtissiers parisiens, toutes aussi magnifiques les unes que les autres, je note l’irruption d’une tendance russe qui n’existait pas jusqu’à présent à travers quatre bûches. Une tendance réelle ou issue de mon imaginaire.

La bûche matriochka signé café Pouchkine

C’est une des premières créations de la nouvelle chef de création pâtissière du café Pouchkine, Nima Métayer Le socle de la bûche est en chocolat et crumble de pâte sablée aux épices et noix de pécan. Les poupées russes sont en mousse de mandarine, biscuit moelleux et confit de mangue.

La buche de forêt noir enchanté, signée Lenôtre

Son décor de diadème en chocolat blanc et pastillage est magnifique, spectaculaire et très gourmand. Il me fait penser à l’hiver russe, aux diadèmes de fleurs de l’aristocratie. Cette bûche vanille chocolat est garnie de cigarettes russes fourrées au praliné noisette.

La bûche Kukla, signée Dallayou

Cette bûche avec une alliance de crème à la vanille de Madagascar, confiture de lait au citron vert, compoté de mangue passion dans un biscuit financier moelleux va affoler vos papilles. Elle est couverte par une grande poupée matriochka « Kukla », qui cache trois autres petites matriochkas qui remplacent les décors de père noël ou de lutins habituels.

Les bûches de Christophe Michalak

Qu’elles soient en version vanille caramel pécan ou marrons cassis gianduja, le décor de ces deux bûches rappellent les dômes à bulle des églises orthodoxes.

Les crackers « résurrections » à base de drèches



C’est au garde-manger que j’ai découvert ces crackers pas comme les autres. Confectionnés à base de bio-déchets alimentaires, les drêches, ils représentent la nouvelle vague des produits alimentaires innovants issus de l’économie circulaire où rien ne se jette. C’est lors d’un stage en micro-brasserie parisienne que les deux fondatrices, Marie et Nathalie avaient découvert la fin tragique de ces drêches, ces résidus de céréales (orge ou blé transformé en malt) obtenus lors de la fabrication de la bière. Elles ont décidé de leur donner un autre destin ! Le nom de leur entreprise « résurrection » résume bien leur démarche : offrir une seconde vie à ces ingrédients de qualité qui partaient à la poubelle. Leurs crackers sont très savoureux, croustillante avec des arômes de noisettes, de châtaignes, de tartine grillés. 
Trois recettes sont disponibles avec petit épeautre, graines de fenouil et de tournesol / farine de sarrasin, graines de courges, tournesol et poussière d’agrumes / farine de châtaigne, paprika, curcuma, graines de carvi et tournesol. En plus de la saveur, ils sont nutritionnellement au top : riches en fibre avec une présence de protéines, faible en matière grasse. Les ingrédients utilisés fournis par les brasseurs partenaires sont exclusivement bio. Pour le moment, ces crackers sont produits et distribués à Paris et à Bordeaux. Les points de vente sont disponibles sur leur site web. Après les drèches, de nouveaux produits nous seront proposés à partir de l’okara, les résidus des graines récupérés lors de la fabrication du lait de soja ! Le slogan de l’entreprise résume bien son ADN : la recette des faims heureuses !

Le Québec à la Villette Paris



Si vous n’allez pas à Montréal, c’est tout le Québec qui vient vers vous ! Durant tout ce weekend du 9 au 10 décembre 2017, la Villette à Paris nous invite à un weekend festif pour célébrer la gastronomie, les sports de glace, les animaux et les chansons du Québec ! C’est une immersion totale dans les plaisirs d’hiver de nos cousins québécois, une belle parenthèse enchantée pour déguster de la tire à l’érable, bruncher avec la fameuse poutine avec beaucoup de crêpes arrosées généreusement de sirop d’érable, de nous initier au patinage ou hockey sur glace, de bivouaquer en écoutant les contes québécois, de participer à la « fête des lumières sur les animaux du Québec » où parents et enfants pourront déambuler dans le parc à la tombée de la nuit avec des lanternes caribou, baleine ou castors confectionnés de leurs mains quelques heures avant. Profitez-en, la majorité des activités et ateliers est gratuite. Le programme détaillé se trouve ici. Cette belle saison culturelle du Québec à la Villette se prolonge jusqu’au 31 décembre 2017 avec des expositions et des spectacles de cirque.

vendredi 8 décembre 2017

« Le garde-manger », pop-up store de trois maisons d’éditions en gastronomie, Paris



« Le garde-manger », cette librairie éphémère de trois belles maisons d’édition, était déjà très bien fréquenté en ce premier jour d’ouverture. Les personnes présentes étaient ravies de découvrir les ouvrages, dialoguer avec les auteurs et les responsables des trois maisons : Sabine Bucquet pour les éditions de l’Epure, Laurent Seminel pour Menu Fretin, Nicolas Rouvière et Julien Fouin pour Kéribus Editions. 
Il y avait bien du « gras » à grignoter comme annoncé sur l’affiche, du saucisson sec, des bouchées végétariennes, du fromage, du saucisson brioché... et du très bon vin à boire. 
Les emplettes de cadeaux se font dans une ambiance joyeuse et conviviale.
 J’ai eu le plaisir de dédicacer mes livres, rencontrer et échanger avec mes lecteurs. Je serai à nouveau sur place demain samedi 9 décembre 2017 de 12 à 14 heures. 
Le programme des dédicaces pour demain est le suivant :
10h-­12h : Jessie Kanelos Weiner, Julia Csergo
12h-­14h : William Chan Tat Chuen, Céline Brisset, Isabelle Guichard
14h-­16h : Sonia Ezgulian, Keda Black, Patrick Cadour
16h-­18h : Pascal Ory, Stephan
Lagorce, Christian Boudan, Manuelle Calmat et Julien Zattara
19h-­21h : François Caribassa, Michel Tolmer, Fabien Korbendau

Si vous êtes à proximité du 11 rue pont aux choux, Paris 11ème (métro fille du calvaire ou Sébastien Froissart », « Le garde-manger » est ouvert ce soir jusqu’à 22 heures avec les auteurs Laurent Dupont, François Caribassa, Marie Dargent.

La soupe du cœur à 5€ au café de la paix, Paris



Jusqu’au 15 décembre 2017, le café de la paix à Paris vous propose trois délicieuses soupes à 5€ avec à la carte un consommé de boeuf épicé, un potage Parmentier à la truffe noire et une crème Dubarry (velouté au chou-fleur). Ce prix d’appel est une belle opération de générosité au profit de l’association mécénat chirurgie cardiaque, pour offrir un nouveau cœur à des enfants nés avec un cœur déformé. Pour chaque soupe vendue, le café de la paix reverse 10€ à l’association. La marraine de cette opération « Les rendez-vous du cœur » est Inès de la Fressange. Cette belle association œuvre pour la réparation des petits cœurs qui viennent du monde entier. Vous pourrez aussi effectuer un don direct à l’association pour soigner les enfants qui ont besoin d’un nouveau cœur.