vendredi 20 octobre 2017

Etapes hors-série : food & design



Le magazine Etapes propose un hors-série sur le thème de « Food & design », à travers 14 grandes tendances dans le domaine de la gastronomie et de l’alimentation. Ce numéro s’interroge sur l’évolution des pratiques alimentaires et des usages culinaires, et comment, du design culinaire au packaging, à la mise en œuvre d’environnement de dégustation, ces techniques participent à communiquer et à réinventer « l’expérience food ». Pour découvrir plus en détail ce hors-série, cliquez-ici. C’est un livre passionnant qui nous révèle des univers que nous côtoyons déjà !

Mug présidentiel « Emmanuel & Brigitte » chez Gab & Jo Paris



En vente chez Gab & Jo à Paris, le concept store qui vend les produits les plus design de France, ce mug à l’effigie du couple présidentiel est en train de devenir un objet de collection pour les personnes qui souhaitent être en leur compagnie  dès le réveil, et tout le long de la journée. « Emmanuel & Brigitte » se retrouvent dessinés sur le mug, avec la devise « Je vous servirai avec amour » du président prononcé dans son discours du 7 mai 2017. Ce design est un clin d’œil aux mugs de la royauté britannique comme avec « Kate & William », avec la pointe d’humour française !

Cheese tapas week !



Les villes de Paris, Lille et Marseille célèbrent encore ce weekend la Cheese Tapas Week. Dans ces trois villes françaises, ce sont20 chefs de la bistronomie qui revisitent l’ingrédient fromage de l’apéritif, en passant par le plat principal et jusqu’au dessert. A Paris, Simon Horwitz propose une mimolette et poulpe, Saint-Florentin et betteraves, Bleu de Gex, poires et noix / Thomas Bernady, une tartelette de Brillat-Savarin, sérac, miel et fleur d’oranger /David Rathgeber, des croquettes de Bleu d’Auvergne, poires, noisettes/ Bruno Verjus, une tartelette Tomme d’Abondance et tomate / Stephane Jego, une fourme d’Ambert et anguille ; camembert grillé et huîtres ; trio de Comté, mimolette, Tomme de Savoie et fruits secs…. Ce sont toutes des créations audacieuses avec parfois des associations d’ingrédients improbables, de quoi nous sortir de nos planches de fromages et recettes traditionnelles. Les adresses des restaurants participants se trouvent ici.

jeudi 19 octobre 2017

Paris Pisco Week



Connaissez-vous le Pisco, cette eau de vie fine de raisin obtenue de la distillation de moûts frais de « raisins à Pisco » fraîchement fermentés. Classé dans la catégorie de cognac, il titre entre 30 et 45°c d’alcool. Ses origines commencent avec l’arrivée des Espagnols au Pérou au XVIème siècle lorsque la vigne était introduite dans la région d’Ica. Les premières liqueurs de Pisco étaient stockées dans des jarres en terres cuites nommées Pisco déjà connu des Incas, l’alcool a donc adopté le nom de son emballage. Le port où était expédiée cette boisson s’appelle aussi Pisco, situé juste à 200 km au sud de Lima. Son cocktail le plus connu est sans doute le « sour Pisco » à base de Pisco, sirop de sucre, citron vert, blanc d’œuf, goutte d’Angoustura. Mais ce spiritueux péruvien a inspiré aussi nombreux bar tenders. C’est toute cette créativité autour du Pisco que vous invite à découvrir la Paris Pisco Week dans les bars à cocktails partenaires de la capitale jusqu’au 22 octobre 2017.

Chefs en gare 2017



C’est en fréquentant les gares de Lyon à Paris et Part Dieu à Lyon que je découvre cette cinquième édition de l’événement « Chefs de Gare ». Jusqu’au 21 octobre 2017, les produits d’artisans de France avec plus de 250 producteurs locaux et de la restauration rapide sont proposés dans 38 gares de France. Le parrain de cette opération est le chef Thierry Marx. 
En gare de Lyon à Paris, le stand chef en gare proposait des pastéis de nata, le petit flan portugais. 
En gare Part Dieu illustré par les photos de l’article, il y a avait des soupes, des confitures, des cakes et des donuts. Même si les produits sont siglés « artisanaux », on retrouve presque les mêmes offres dans les boutiques de la gare avec des prix plus chers ! 
Si cet événement est relayé par 8 chefs avec des démonstrations culinaires, ces animations ponctuelles ne sont pas suffisantes pour motiver les voyageurs clients sur la longueur. Il manque un peu de supplément d’âme pour habiller cette opération commerciale !  Je garde pourtant un excellent souvenir de l’opération Chefs en gare de l’année dernière où j’ai découvert le fameux macaron d’Amiens en gare d’Amiens !