vendredi 31 mars 2017

Vibrez avec l’Afrique et ses saveurs aux Galeries Lafayette Paris



Jusqu’au 25 juin 2017, les Galeries Lafayette à Paris célèbrent le dynamisme de l’Afrique à travers l’art, la mode, le design, la cuisine, la musique. Happenings, conférences, pop-up seront au programme. Le lancement de cette grande fête aura lieu ce dimanche 2 avril 2017 avec la grande parade « Africa now ». Dès 11 heures, devant L’homme sur le boulevard Hausman, vous pourrez déguster le meilleur de l’Afrique grâce à trois foodtruck « Black Spoon, La Brigade, New Soul Food ! A vous poulet Yassa, mafé de bœuf, frites de patate douce, aloko et salade de fruits exotiques… Vous assisterez ainsi à la suite des festivités show mode, musique avec chanteurs de gospel, danse, yoga kémétique… le ventre bien rempli. 
Pour les personnes qui veulent s’initier à la cuisine africaine, l’atelier culinaire Afro cooking vous invite à deux ateliers avec le chef Anto. De 14h à 14h45, une excursion sur les côtes du Golfe de Guinée sera proposée aux Afrocookeurs du jour, avec la revisite d’une recette typique d’Afrique centrale : l’igewu (irèwou). Plat traditionnel, l’igewu, une papillote de poisson réalisée avec des feuilles de bananier, cuite dans un trou rempli de cendres chaudes. De 16h00 à 16h45, le voyage se poursuivra par une initiation aux épices d’Afrique (poivre de Sélim du Togo, poivre de Penja du Cameroun, nététou du Sénégal, gnangnan de Côte d’Ivoire, vanille de Madagascar…), avec la réalisation d’un sablé pain d’épices, accompagné d’un bissap chaud parfumé. Pour avoir une place, il faut vous inscrire gratuitement à l’avance ici. Pour plus d’information sur le programme détaillé, cliquez-ici.

L’éclair Koïnobori, le poisson d’avril signé Fauchon



Pour fêter le poisson d’avril, la maison Fauchon propose son éclair Koïnobori disponible le vendredi 31 mars et le samedi 1er avril 2017. Cette création gourmande se compose d'une crème légère et d'un glaçage à la vanille de Tahiti, rehaussé d’une coque bleue, en forme de poisson carpe, en chocolat blanc. Koïnobori signifie manches à air en forme de carpes accrochés sur un poteau ou une ligne pendant la fête nationale des enfants (Tango no sekku 端午の節), fêtée le 5 mai. On voit flotter au vent des poissons de tissus multicolores avec le souhait que les enfants grandissent sains et forts. Cette carpe est aussi symbole de persévérance, car elle remonte à contre-courant les rivières et les cascades. Nous sommes donc très loin des blagues à la française du poisson d’avril ! Mais au moins, cet éclair reste délicieuse et n'est en aucun cas un poisson d'avril !

mercredi 29 mars 2017

Le carnet de Guillaume Gomez, chef de l’Elysée



Véritable ambassadeur de la cuisine française, Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France et chef de cuisine du palais de l’Elysée, signe son premier livre, un carnet de recettes illustrées par les magnifiques dessins d’Aurélie Sastres. Dans son Carnet de chef, Guillaume Gomez propose des recettes accessibles et simples à réaliser comme le nem de canard aux herbes, des escargots de Bourgogne à la catalane, le gigot de 7 heures, le pot au feu, la crème brûlée à la pistache…  Avec ses recettes de partage, de convivialité, il distille sa passion de bons produits, son goût de la transmission, ses astuces. Il encourage surtout chacun de s’approprier les recettes, d’amener sa touche personnelle pour pouvoir aussi les transmettre.

Journée d’étude « La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache », EHESS Paris



Le centre d’étude des normes juridiques-Institut Marcel Mauss organise le 10 mai 2017 une journée d’étude sur « La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache » à l’EHESS Paris. Cette journée d’étude a pour but de faire se confronter les perspectives développées par différentes sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cette substance si riche en significations et controverses. L’accès à la journée d’étude est ouverte à toute personne intéressée. Ci-après le programme.
8h30-9h : Accueil des participant-es
9h Introduction par Mathilde Cohen (CNRS), « Qu’est-ce que le lait ? »
9h30-11h Session 1 : Le lait fluide : symbole, liens et parentés
Modératrice : Nahema Hanafi (Université d’Angers)
Yassine Kervella-Mansaré (Université de Bretagne occidentale), « Le lait et la liance chez les Peuls »
Marie-Luce Gélard (Université Paris Descartes), « Lait et politique au Sahara : la colactation collective »
Salvatore D’Onofrio (Université de Palerme/EHESS), « Le lait, l’épaule et le cœur en Italie du Sud »
11h-11h30 pause café
11h30-13h Session 2 : Une épistémologie trans-laitière : penser ensemble le lait humain et le lait animal
Modératrice : Mathilde Cohen
Francesca Arena (iEH2, Université de Genève), « Sexes, classes et races dans la construction de la notion de mammifères. »
Pierre-Olivier Dittmar (EHESS) et Chloé Maillet (Musée du Quai Branly), « Allaitement interspécifique dans les images médiévales : approche anthropologique (XII-XVe s.) »
Yasmina Foehr-Janssens (Université de Genève), « Lait humain et lait animal, une négociation dans la longue durée »
13h-14h30 : pause-déjeuner (plateaux-repas servis sur place pour les participant-es)
14h30-16h30 Session 3 : La production du lait : transactions et contestations
Modératrice : Françoise Sabban (EHESS)
Séverine Lagneaux (Université catholique de Louvain), « La voie lactée : ethnographie des transactions au fil du circuit laitier. »
Emmanuelle Romanet-da Fonseca (Institut d'études Transtextuelles et Transculturelles), « Le lait des nourrices en France au XIXe siècle »
Emmanuelle Lefranc (EHESS), « Quand le lait de vache perd de son naturel… »
Lieu : EHESS, Salle 13, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris

vendredi 10 mars 2017

Salon des vins d’Abbayes Paris



C’est dans le magnifique Palais Abbatial de Saint Germain à Paris que se déroule ce salon des vins d’Abbayes les 11 et 12 mars 2017. 15 vignerons propriétaires d’Abbayes viticoles vous présentent des vins hérités du travail des moines depuis plus de 900 ans. Ce sont tous des vins issus de vignobles d’origine cistercienne, bénédictine et chartreuse, qui reflètent le savoir-faire des moines en matière de viticulture depuis des siècles, en culture raisonnée ou bio. Ces vins font partie de notre patrimoine gastronomique. Le samedi à 19h15, vous pourrez assister à la conférence de Bruno Queynioux, Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres sur « L'histoire du terroir bénédictin et cistercien ». Pour avoir tous les détails de ce salon, cliquez-ici.